Fb_cover__Louise_Molinaro_présentation_2

©crédit photo & design Jimmy Pagneux

   Jimmy Pagneux (44 ans) a démarré sa carrière de comédien il y a plus de 20 ans maintenant, plus exactement le 27 juin 1998, dans le somptueux théâtre à l’italienne d’Albi dans le seul en scène « My way » qu’il a écrit, mis en scène et interprété devant plus de 600 personnes.

 

   Fort du succès de cette première magique, il ne quittera plus la scène, et dans la foulée deviendra le disciple de son regretté Mentor René Gouzenne (1925-2007) qui a lui-même été formé par Jean Vilar créateur du Festival d’Avignon et fait ses premiers pas sur scène avec Gérard Philippe.

   Une formation théâtrale classique à l’ancienne, âpre, rude et sans artifices, parfois difficilement vécue constituant une base solide de jeu qui depuis permet à Jimmy de vivre de la scène.

 

   Parallèlement, en septembre 2012, il débute sa carrière de Présentateur télé sur France3 pour l’émission bi-hebdomadaire « Flash Conso », véritable coup de pouce en terme de notoriété (+ de 3 millions d’audience par semaine) ce qui lui permet de créer sa boite de production Jimmy Pagneux Production.

 

Photo Bio Jimmy Pagneux.jpg

 

   Il met cette carrière de présentateur en standby pour enfin se décider à produire sa pièce de théâtre coup de cœur « Petits crimes conjugaux » d’Éric-Emmanuel Schmitt qu’il a sur sa table de chevet depuis plus de 10 ans.

 

   Il suit en 2019-2021 la Masterclass de François Berléand, profitant directement de son enseignement et des nombreuses anecdotes de ce monstre du théâtre et du cinéma français, pour préparer efficacement la mise en scène et la direction artistique de « Petits crimes conjugaux ».

 

   Anecdote : Cet artiste également formé à la danse contemporaine par Nathalie Carrié, a dansé pour Maurice Béjart dans le « Boléro de Ravel » avec le Béjart Ballet Lausanne au Zénith de Toulouse en ce magique mardi 12 avril 2005 qu’il n’oubliera jamais.

 

Sa phrase : « Faire vivre sa passion pour en vivre »

©crédit photo & design Jimmy Pagneux

Photo Bio Louise Molinaro.jpg

©crédit photo & design Jimmy Pagneux

   Louise Molinaro commence sa formation théâtrale à l'âge de 10 ans au sein de la compagnie "La belle histoire" et intégre la ligue d'improvisation de sa ville 7 ans plus tard. Durant cette période, elle réalise avec sa sœur plusieurs clips qui lui donne envie de devenir actrice et réalisatrice.
Comédienne, chanteuse, auteur, compositrice et interprète de titres musicaux comme "Jalouse" "Wild Diamond" ou encore "Funky Lounge", à 27 ans, Louise est une artiste polyvalente. A travers sa passion pour les arts du spectacle s'exprime son envie de nous faire rêver. Sa carrière démarre à l'âge de 17 ans lorsqu'elle interprète Jennifer dans l'épisode "Un instant d'égarement " de la série policière Magellan présentée en prime time sur la chaîne de télévision France 3.
   Suite à l’obtention de sa licence en arts du spectacle et ayant étudié le théâtre et la musique au conservatoire de la ville de Arras, Louise entame la création d'un album de musique rétro futuriste intitulé Swinguy Song avec l'auteur compositeur Alain Dubart.

   Le théâtre l'emmène à Lille, Arras, Nancy et au festival d'Avignon, mais c'est à Paris que Louise veut tenter sa chance.  

 Elle intègre la classe de théâtre du conservatoire du 12ème arrondissement de Paris tenue par Carole Bergen qui, lors de sa deuxième année, l'emmènera jusqu'en finale du concours de tragédie organisé par le théâtre Montfort en hommage à la grande tragédienne Silvia Monfort.
   Tout en suivant sa formation, Louise répond à des casting, décroche de petits rôles à la télé jusqu'à la rencontre magique avec le chanteur Vincent Niclo avec qui elle tournera dans les clips "Besame Mucho" et "Je ne sais pas". C'est un réel déclencheur dans la carrière de la jeune femme puis qu’après cela, elle enchaîne les tournages pour se former aux métiers du cinéma. On l'aperçoit, entre autres aux côtés de Vincent Cassel, Marc Lavoine, Kev Adams et Mathilde Seignier.
   En parallèle, Louise intègre le groupe musical The Funk Brothers avec qui elle sort des titres indépendants et se produit sur scène.  Louise rêve de revenir sur les planches du théâtre et la rencontre avec le comédien et producteur Jimmy Pagneux fut sa chance. Ne quittant pas pour autant le cinéma, Louise décide de prendre le virage et  de retourner sur scène en incarnant Lisa Sobiri, personnage énigmatique dans la pièce de théâtre "Petits crimes conjugaux", œuvre écrite par la plume du brillant écrivain Éric-Emmanuel Schmitt.

"Il existe des milliers de pièces sur
l’amour qui commence, des centaines sur
l’amour qui finit, mais fort peu sur l’amour
qui dure." Éric-Emmanuel Schmitt


   Entre Louise et le théâtre, c'est une longue histoire d'amour. C'est ce qu'elle souhaite partager en prêtant son corps et sa voix au personnage de ce duo passionnel et mystérieux qu'est celui de Gilles et Lisa Sobiri.