Photo vierge PCC 2 pour pano 2.jpg

   Jimmy Pagneux (46 ans) a démarré sa carrière de comédien il y a plus de 20 ans maintenant, plus exactement le 27 juin 1998, dans le somptueux théâtre à l’italienne d’Albi dans le seul en scène « My way » qu’il a écrit, mis en scène et interprété devant plus de 600 personnes.

 

   Fort du succès de cette première magique, il ne quittera plus la scène, et dans la foulée deviendra le disciple de son regretté Mentor René Gouzenne (1925-2007), qui a lui-même été formé par Jean Vilar créateur du Festival d’Avignon, et fait ses premiers pas sur scène avec Gérard Philippe.

   Une formation théâtrale classique à l’ancienne, âpre, rude et sans artifices, parfois difficilement vécue constituant une base solide de jeu qui depuis permet à Jimmy de vivre de la scène.

 

   Parallèlement, en septembre 2012, il débute sa carrière de Présentateur télé sur France3 pour l’émission bi-hebdomadaire « Flash Conso », véritable coup de pouce en terme de notoriété (+ de 3 millions d’audience par semaine) ce qui lui permet de créer sa boite de production Jimmy Pagneux Production.

 

Jimmy Pagneux Portrait by Jimmy Pagneux PCC2.jpg

 

   Il met cette carrière de présentateur en standby pour enfin se décider à produire sa pièce de théâtre coup de cœur « Petits crimes conjugaux » d’Éric-Emmanuel Schmitt qu’il a sur sa table de chevet depuis plus de 10 ans.

 

   Il suit en 2019-2021 la Masterclass de François Berléand, profitant directement de son enseignement et des nombreuses anecdotes de ce monstre du théâtre et du cinéma français, pour préparer efficacement la mise en scène et la direction artistique de « Petits crimes conjugaux ».

   On peut aujourd'hui l'apercevoir en replay dans une production M6 dans le rôle de greffier général, donnant la réplique à Michelle Larroque dans la série "La méthode Claire".

ou plus récemment dans "Les Pennac" en tant que prêtre dirigé par un de ses réalisateurs favoris, Chris Nahon en personne pour les studios France TV.

    Anecdote : Cet artiste également formé à la danse contemporaine par Nathalie Carlié, a dansé pour Maurice Béjart dans le « Boléro de Ravel » avec le Béjart Ballet Lausanne au Zénith de Toulouse en ce magique mardi 12 avril 2005 qu’il n’oubliera jamais.

 

Sa phrase : « Faire vivre sa passion pour en vivre »

©crédit photo & design Jimmy Pagneux

Marine Suschetet Portrait by Jimmy Pagneux PCC2 2.jpg

©crédit photo & design Jimmy Pagneux

" Marine Suschetet (31 ans) a débutée sa carrière de comédienne à 17 ans au théâtre du sphinx de Nantes en intégrant la compagnie dans laquelle elle s’est formée à travers la méthode Stanislavski. Cette formation lui a permis un travail de création autour de la construction de personnages, leurs vie, leurs émotions afin de les interpréter au plus vrai, au plus juste. La rigueur que nécessite le travail d’intentions, l’exigence et la discipline autour de la mise en scène, l’esprit de troupe sont les maitres mots de ses racines théâtrales.

Elle a joué dans différents répertoires allant du réaliste au boulevard en passant par le vaudeville en explorant différents auteurs tel que Xavier Durringer, Jean Michel Ribes, Guy Foissy, Gérard Levoyer, Feydeau, Jean Marie Gourio.

Elle a ensuite intégré la compagnie du café-théâtre à Nantes dans laquelle elle a joué la pièce « Jeune fille au couvent » qui se produira par la suite au Point Virgule à Paris.

Elle joue actuellement dans toute la France avec la comédie en duo « Maman j’ai raté mon couple »

ainsi que dans deux spectacles pour enfants autour des émotions en seule en scène interactif."

 
 

©crédit photo & design Jimmy Pagneux